En ce WE de Pâques voici une petite vidéo de la série FAN’SCOPE (Figures & ANimations sur oscilloSCOPE) :

Pour la mise en œuvre de cette animation sur oscilloscope, j’utilise la carte Launchpad MSP430G2 de Texas Instrument sur laquelle j’ai conçu un petit module additionnel à base d’un double convertisseur numérique/analogique AD7302. Celui-ci permet de générer les 2 voies permettant d’obtenir dans le mode XY les figures animées sur l’oscilloscope comme le résume la figure suivante.

principe_fanscopepoule

Bien évidemment il sequence_point_poule_oeufest indispensable de stocker dans la mémoire interne du µC le motif de la poule et de l’œuf comme le montre le graphique ci-contre. Un petit script avec Scilab et un peu de programmation en C pour le µC permettent d’obtenir la petite animation.

Sur le même thème : Joyeuses Pâques 2015 sur oscilloscope

 

joyeusespaques

En ce dimanche de Pâques, et comme de jeunes lecteurs de ce site me l’ont demandé, voici la « petite figure » sur oscilloscope en compagnie de votre serviteur Barbidul qui doit certainement chercher les œufs dans les jardins de l’IUT de Cachan !

joyeuse_paques

Pour obtenir cet affichage, voici les signaux arbitraires programmés sur le générateur AFG3022 et que vous pouvez télécharger ci-dessous.

Comme toujours la représentation des 2 signaux au cours du temps n’est pas très significative comme le montre ce tracé :

Screen Capture

Le résultat obtenu dans le mode XY est toujours surprenant et rejoint la collection des figures proposées dans ma série FAN’SCOPE (Figures & ANimations sur oscilloSCOPE)

Screen Capture

Joyeuses Pâques !

Comme poisson d’avril, ce n’est pas très discret, mais pour un électronicien on ne se refuse rien !

poisson_dos_mini

Voici donc dans la version FAN’SCOPE (Figures & ANimations sur osciloSCOPE) du célèbre poisson du 1er avril obtenu avec un générateur arbitraire AFG3022 et les signaux suivants :

exp_poisson_avril

En synchronisant les 2 voies du générateurs et pour des fréquences identiques de quelques centaines de Hz on obtient le résultat suivant.

Screen Capture

 

Retrouvez ici les poissons d’avril de ces dernières années

Lorsque l’on souhaite caractériser rapidement le comportement d’un filtre électrique en fonction de la fréquence, il est possible d’utiliser une méthode de balayage automatique en fréquence que l’on appelle généralement Sweep. Je vous propose, à travers cet article, de décrire la mise en oeuvre de cette méthode de mesure en utilisant le montage d’étude suivant qui est un filtre passe bande spécialement adapté aux composantes fréquentielles de la voix compte tenu de la bande passante choisie :

montage_etude

La manip proposée est la suivante dans laquelle on utilise un générateur de fonction arbitraire AFG3022B et un oscilloscope numérique de la famille TDS2xxxB. La sortie trigger du générateur est connecté sur la voie CH1 de l’oscilloscope comme le montre la figure suivante et l’on synchronise l’oscilloscope sur cette voie en sélectionnant la pente descendante.

manip_sweep

Compte tenu des caractéristiques du filtre passe bande on choisit un balayage en fréquence entre 20Hz et 20kHz en utilisant une progression logarithmique. On choisit un temps de balayage de 250ms suffisamment lent pour permettre au filtre de répondre. Bien évidemment l’amplitude à l’entrée du filtre est choisie de telle sorte à rester dans un fonctionnement linéaire (pas de saturation en sortie de l’ampli-op). L’écran ci-dessous résume la configuration du générateur  AFG3022B dans le mode SWEEP :

Menu_AFG3022_Sweep

En réglant l’oscilloscope avec une base de temps de 25ms on obtient la totalité du balayage sur les 10 divisions horizontale de l’écran :

Screen Capture

A partir de cet instant il est alors possible d’obtenir une mesure des fréquences de coupure en utilisant la méthode des 5/7 carreaux. On ajuste donc l’échelle verticale de la voie CH2 afin d’obtenir une enveloppe maximale sur 7 carreaux comme le montre la capture d’écran suivante.

Screen Capture

Il est alors possible de déterminer les 2 fréquences de coupures fc1 & fc2 en effectuant le relevé des N1 & N2 divisions décrites sur la figure suivante :

7_5_carreaux

Comme le balayage s’effectue suivant une progression logarithmique, voici la marche à suivre pour déterminer les valeurs des fréquences de coupure fc1 & fc2 :equations_7_5carreaux