Afin de combler la curiosité de mes étudiants à propos des brouilleurs de téléphone portable GSM, voici quelques éléments sur ce sujet. Tout d’abord la réglementation en vigueur (article L33-3 du code des postes et des communications électroniques) autorise l’usage de ces brouilleurs pour les salles de spectacles et les centres pénitentiaires. En dehors de ce cadre, l’usage personnel d’un tel équipement est passible d’une amende de 450 euros (article 39-2). Compte tenu de ces éléments aucune séance de travaux pratiques sur ce sujet n’est donc envisagée ! Par contre dans le cadre d’un exposé technique, je vous propose cette sélection d’article :