Lorsque l’on souhaite étudier le fonctionnement d’un montage électronique utilisant des diodes, il est souvent bien plus simple avec nos étudiants d’aborder le cas où le modèle de la diode est pris sans tension de seuil. Comme le logiciel de simulation LTSpice est à mon avis un support indispensable pour accompagner l’étude et l’analyse des systèmes électroniques il devient alors intéressant de retrouver cette simplification avec LTSpice. Il n’existe pas de modèle de diode « idéale » directement prêt à l’emploi mais il suffit simplement de choisir N=0,001 dans le modèle de diode comme le montre l’exemple suivant et dont le fichier de simulation LTSpice est disponible ici : Diode_ideale.asc

illustration_Dideal

Cette simulation permet de mettre en évidence le fonctionnement d’une diode sans seuil par rapport à une diode signal classique de type 1N4148. En reprenant l’article détecteur de crête posté sur ce site, il est alors possible d’illustrer simplement le fonctionnement d’un détecteur de crête : detect_crete_Dideal.ascillustration_Detect_Dideal

 Bonnes simulations avec LTSpice !

detect_creteLe montage détecteur de crête, constitué d’une diode et d’un circuit RC est souvent utilisé pour la démodulation d’amplitude (analogique ou numérique) ou la détection d’amplitude. Les premiers récepteurs radio utilisaient déjà ce montage et on le retrouve encore très fréquemment dans le cas de démodulation d’amplitude numérique (ASK ou OOK) ce qui permet à ce montage électronique basique de traverser les époques ! Pourquoi chercher une autre solution, quand c’est aussi simple !

Pour simplifier l’étude du fonctionnement de ce montage on peut considérer une diode D idéale sans seuil comme le montre le chronogramme suivant.

fnct_detect_crete

On choisit une condition initiale où le condensateur C est totalement déchargé ce qui signifie que S=0. Dés que la tension d’entrée E>0 la diode D devient alors passante ce qui signifie que S=E. Si la tension E chute rapidement, le condensateur C maintient une certaine tension S>E aux bornes de la résistance R. Dans ces conditions la diode devient bloquée et le condensateur se décharge (lentement) dans la résistance R. Si la constante de temps RC est choisit suffisamment grande devant la période du signal d’entrée E on récupère bien la tension crête en sortie de ce montage ce qui justifie le nom de ce montage.

En présence d’un signal modulé en amplitude (à porteuse conservée), le choix de la constante de temps RC doit répondre a l’encadrement suivant pour permettre une bonne récupération du signal modulant comme le montre les chronogrammes suivants.

detect_crete_AM

Voici un composant un peu spécial que l’on ne trouve pas forcément dans les livres d’électronique puisqu’il s’agit d’une diode qui limite le courant à une valeur de 20mA. Son constructeur Micro Commercial Component n’est pas lui non plus très connu, mais il a le mérite de proposer un composant suffisamment original pour être remarqué. Sur la caractéristique principale de cette « diode » on distingue bien la zone de fonctionnement en mode limitation de courant. La zone de fonctionnement pour la tension anode cathode est relativement grande puisqu’elle s’étend de quelques volts à plus de 50 volts.

L’application principale de cette diode réside dans la mise en oeuvre de solutions simples pour l’éclairage à LED. La valeur de 20mA est en effet largement suffisante pour éclairer de façon convenable des diodes électroluminescentes. Le constructeur propose comme schéma d’application le montage suivant dans lequel on ne trouve que des diodes et qui permet d’obtenir un éclairage à LED directement sur une source AC.

Voici un bon contexte pour un sujet d’électronique sur les diodes !

Pour en savoir plus :