Le premier devoir de vacances d’été pour cette nouvelle saison 2018 est enfin disponible ! Ce devoir est principalement destiné aux étudiants DUT (S2>S3) et apprentis (APP1>APP2) du département Geii1 concernant le module SEI (Systèmes Electroniques pour le traitement et la transmission de l’Information). Dans la cadre de cette préparation active de la rentrée  je vous propose de revenir sur quelques montages fondamentaux que l’on rencontre couramment dans les circuits électroniques et qu’il convient de connaitre parfaitement avant d’aborder la 2nd année du DUT.

Un corrigé ainsi qu’un nouveau devoir seront disponibles d’ici quelques jours !
Bonne préparation et bonnes vacances 🙂

A l’occasion des vacances d’hiver je vous propose un premier devoir portant sur les fondamentaux de l’électronique qu’il convient de maîtriser pour aborder plus sereinement la suite du semestre 2. A travers 12 exercices, ce devoir permet donc de reprendre les lois fondamentales vues aux cours du S1 : Loi des mailles, loi des nœuds, loi d’ohm, théorème de Millmann. Les exercices proposés sont aussi l’occasion de s’exercer autour des structures électroniques fondamentales : pont diviseur, ampli-op inverseur et non inverseur.

Le corrigé sera disponible d’ici une semaine ainsi qu’un nouveau devoir de vacances proposant des exercices en lien avec le début du S2.

Bonnes vacances et bon travail de révision 🙂

Ce cinquième devoir de vacances vous propose de revenir sur l’étude des montages à amplificateur opérationnel alimentés sous une tension simple. Cette étude est l’occasion de mettre en application le théorème de superposition. Par ailleurs nous vous proposons l’étude du filtrage électrique analogique permettant de revoir le concept des fonctions d’approximations classiques (Butterworth, Chebyshev,..). Pour terminer , l’étude de filtres numériques avec le logiciel Scilab complète ce devoir. Un corrigé de ce devoir sera disponible d’ici une dizaine de jours avec un dernier devoir de vacances. Le corrigé du devoir n°4 précédent est maintenant disponible en téléchargement :

IBGroup

Le montage proposé sur le schéma suivant est un filtenceintere visant à rehausser le niveau des basses pour un signal audio. Il s’agit d’une version modifiée de la structure Baxandall couramment utilisée dans les correcteurs de tonalité. Pour une bonne correction audio on propose les valeurs suivantes Ro=22kΩ, P=R1=47kΩ et C=22nF.

bass_boost

Le calcul de la fonction de transfert dont le détail est disponible dans ce document (calculbassboost.pdf) permet de mettre la fonction de transfert sous la forme canonique suivante : equation1pour laquelle on donne :equation2L’étude de cette fonction de transfert montre que pour le réglage du potentiomètre α=1 le gain est égal à 0dB quelque soit la fréquence. Lorsque α=0 le gain est maximum pour f qui tend vers 0 et son expression est :equation3soit 14,4dB avec les valeurs indiquées.
Une simulation paramétrique avec LTSpice permet de constater le bon fonctionnement de ce montage :

simulationLTSpice

Télécharger le fichier de simulation prêt à l’emploi : bassboost.asc (nécessite la bibliothèque supplémentaire SP.lib). Pour compléter l’étude je vous propose un tracé avec Scilab permettant d’observer l’évolution du gain maximum en fonction du paramètre a ce qui est utile pour étalonner les indications sur la face avant du potentiomètre.

[pastacode lang= »markup » manual= »%2F%2F%20Trac%C3%A9%20du%20gain%20max%20en%20fnct%20de%20alpha%0A%2F%2F%20Amplificateur%20Bass%20Boost%20-%20poujouly.net%0Aalpha%3D0%3A0.1%3A1%3B%0ARo%3D22e3%3B%0AP%3D47e3%3B%0Again%3D20*log10((Ro%2FP%2B2-alpha).%2F(Ro%2FP%2Balpha))%3B%0Aplot(alpha%2Cgain)%0Atitle(‘Evolution%20du%20gain%20max%20en%20fonction%20de%20alpha’)%3B%0Axlabel(‘Rapport%20potentiom%C3%A9trique%20(alpha)’)%3B%0Aylabel(‘Gain%20max%20(dB)’)%3B » message= » » highlight= » » provider= »manual »/]

gainmax

 

Il s’agit d’un petit montage simple permettant de tester le fonctionnement d’un amplificateur opérationnel simple ou double. Bien qu’un amplificateur opérationnel ne soit pas destiné à fonctionner dans des montages de type comparateur de tension, c’est avec ce type de montage que j’effectue le test de bon fonctionnement. Un clignotement de la LED atteste d’un fonctionnement correct. Dans le cas contraire l’Aop est défectueux.

Cette réalisation tient dans une boite de type pupicoffre (ref MMP1) avec une alimentation par pile 9V (type 6F22). La photo ci-desssous donne un exemple de face avant.