Le logiciel de simulation LTSpice associé aux éléments de ma bibliothèque supplémentaire permet de mettre en oeuvre simplement une modulation d’amplitude comme le montre le schéma de simulation modulateurAM.asc suivant.

schema_modulateurLe signal modulé AM peut alors s’écrire sous la forme S_AM(t)=So.[1+m.cos(2π.f1.t)].cos(2π.fp.t). Une simulation temporelle (.tran) permet de retrouver l’allure classique d’un signal modulé en amplitude avec un modulant sinusoïdal.

SignalAMLa mesure des quantités A & B permet de retrouver les valeurs de So et m en utilisant les relations suivantes :

equation_AML’analyse FFT du signal modulé (en choisissant une durée de simulation suffisamment grande pour obtenir une bonne résolution) met en évidence la présence d’une composante à la fréquence porteuse fp ainsi que les 2 bandes latérales aux fréquences fp+f1 & fp-f1. Comme le calcul de la FFT sous LTspice renvoie un résultat en valeur efficace on obtient donc le spectre suivant :

analyse_FFT

Bonne simulation avec LTSpice !

Daoeuf_AM_spns la série des devoirs de vacances pour les étudiants S2 du DUT Geii1 de l’IUT de Cachan, je propose un second devoir dont le thème repose sur la transmission en modulation d’amplitude. Par ailleurs le corrigé du devoir N°1 est également disponible ci-dessous.

Bon travail et bonnes vacances !

On se rapproche de la rentrée et la série des devoirs de vacances continue. Pour ce devoir N°5 je vous propose quelques exercices & problèmes autour de décomposition en série de Fourier, de modulation d’amplitude & d’oscillateurs astables.

Vous trouverez ici la correction du DS EA N°1. Afin de compléter cette correction je vous propose une simulation du modulateur AM pour LTSpice.

Télécharger le fichier de simulation Mod_AM.asc (nécessite la bibliothèque SP.lib)

Lorsque l’on effectue une analyse temporelle, il est possible d’obtenir les valeurs moyenne et efficace de la forme d’onde que l’on représente sur la fenêtre graphique. Pour cela il convient de tracer le signal sur la période choisie (Obligatoirement un nombre entier de période pour un signal périodique) et d’effectuer les opérations suivantes :

  • Pointer le curseur de la souris sur le label de la trace choisie.
  • Appuyer sur la touche Ctrl puis sur le bouton gauche de la souris.

On obtient alors une fenêtre graphique renvoyant les valeurs moyenne et efficace (RMS) et précisant l’intervalle d’intégration choisi. L’observation du signal Vs permet de vérifier ainsi que la puissance d »émission dans une charge de 50Ω  est bien de 25mW soit 1,118Vrms comme le montre le résultat suivant.