Le mardi 23 janvier, nous avons accueilli sur la plateforme technique du département Geii1 deux classes de terminale S du Lycée Frédéric Mistral de Fresnes pour un TP d’électronique délocalisé sur le thème « une histoire de fréquence ». 

Après une rapide présentation et quelques démonstrations sur les aspects de traitement et de transmission de l’information, les élèves ont pu mettre en œuvre les équipements de tests et mesures et les différentes maquettes didactiques permettant de mettre en place un montage truqueur de voix.

Comme le montre le schéma synoptique suivant, cette séance de TP aura permis de mettre en évidence quelques fonctions électroniques simples autour de l’amplification, du filtrage et de la multiplication de signaux.

Un grand merci à notre collègue M. Benoit Raulin enseignant de physique au lycée Mistral à l’origine de ces visites ainsi qu’a son collègue M. Jean Marc Serdel et à tous les élèves pour leur participation enthousiaste à ces séances.

Quelques photos des 2 séances :

Vous trouverez ci-dessous quelques consignes sous la forme d’une carte mentale pour la rédaction du rapport de TP N°9 concernant l’étude d’un système RFID.

Par ailleurs afin d’agrémenter votre compte rendu, voici quelques photos des maquettes didactiques proposées dans ce TP :

compil_photo

Bonne rédaction !

NB : Cet article s’adresse principalement aux étudiants des groupes B & C du Semestre 2 DUT GEii1 de l’IUT de Cachan.

Dans le cadre des séances d’études & réalisations (E&R) du semestre 2 pour le module SEI (Systèmes Electroniques pour le traitement et la transmission de l’Information) je propose l’étude d’un récepteur audio par transmission infrarouge. A la fin du projet les étudiants doivent chercher des balises puis établir une liaison audio en équipe ce qui nécessite un équipement autonome en énergie.

Afin de minimiser les erreurs de câblages et faciliter la mise en œuvre je propose donc un module additionnel qui prend place sur les plaques d’essais que nous utilisons dans le cadre des séances E&R.

montage

La tension d’alimentation symétrique +/-3V est obtenue à partir de 2 pile AAA alkaline et d’un circuit intégré MAX660 qui nous permet de créer une tension inversée de -3V et dont un extrait de documentation constructeur est donnée ci-dessous.

extrait_MAX660

Le principe de ce circuit repose sur la commutation rapide de deux condensateurs polarisés de 100µF (C1&C2). Le schéma de montage reprend celui proposé dans la documentation constructeur avec quelques éléments additionnels :

module_alim_sym_pile1

La tension symétrique de -3V est alors disponible sur la plaque d’essais si le courant de consommation coté -3V n’est pas trop important (<10mA) ce qui est souvent le cas pour les montages à amplificateurs opérationnels que nous réalisons.

multimetre

Dans le cadre des travaux pratiques du module Systèmes Electroniques pour mes étudiants S2 du DUT Geii1 je propose l’étude d’un analyseur d’impédance didactique permettant de caractériser l’impédance d’un haut parleur en fonction de la fréquence. Afin de valider les résultats de mesure de l’analyseur d’impédance didactique je propose l’utilisation d’un analyseur d’impédance HIOKI IM3570 permettant d’obtenir très facilement le tracé de l’impédance d’un haut parleur en fonction de la fréquence.

IM3570_ZHP

Pour le modèle proposé (Haut-parleur  8ohm/2W Eurotec 59-F67.900-01FR) la caractérisation permet de mettre en évidence une résonance comme le montre le relevé ci-dessous.

160217031203

Lors d’une sauvegarde de données, l’analyseur d’impédance IM3570 fournit aussi un fichier csv contenant l’ensemble des points de mesure : mesuresHP.csv et les paramètres de configuration.