Comme annoncé lors du précédent article, la nouvelle version du logiciel (XVII) de simulation LTSpice propose désormais une directive supplémentaire .machine permettant d’implanter une machine d’état arbitraire avec une description propre à LTSpice. Afin de compléter l’aide proposée dans le logiciel voici un exemple permettant de réaliser un diviseur de fréquence par 2 avec une remise à zéro. Sur le schéma on dépose les signaux d’horloge et de remise à zéro ainsi qu’un port (sur une résistance) permettant de visualiser l’état de la sortie.

schema_LTSpice_ASM

chronogramme_LTSpice_ASM

Télécharger le schéma de simulation prêt à l’emploi ici : exemple_ArbStateMachine.asc

La description de la machine d’état est rentrée sous la forme de directives (commençant par .) encadrées par les commandes .machine & .endmachine. Afin d’illustrer la description de cette machine d’état je vous propose une représentation sous la forme d’un diagramme d’état :

diagramme_etat

La nouvelle version du logiciel (XVII) de simulation LTSpice est désormais disponible en téléchargement sur le site du constructeur Linear Technology :ltspiceXVII

Cette version est compatible avec les systèmes d’exploitations (64bits) Windows 7,8 et 10 bien évidemment.

Concernant les nouveautés on peut noter l’introduction d’une directive permettant d’implanter des machines d’états et pour lequel je consacrerai un prochain article. Pour les utilisateurs assidus de la version LTSpiceIV, cette nouvelle version n’introduit pas un bouleversement majeur. Les autres petites nouveautés concernant les interfaces graphiques utilisateurs se révèlent plutôt agréable à l’utilisation.

Pour l’installation de la bibliothèque supplémentaire que je mets à disposition ici, il suffit de copier le fichier SP.lib dans le répertoire C:\Mes documents\LTSpiceXVII\lib\sub et copier l’ensemble du répertoire SPsymb regroupant tous les symboles dans le répertoire C:\Mes documents\LTSpiceXVII\lib\sym . Ces répertoires sont créés lors de l’installation du logiciel.

Un grand merci à Mike Engelhardt pour cette nouvelle version que je vais continuer à utiliser avec mes étudiants de l’IUT de Cachan !